Daã. Exploration.

Je travaille présentent à un projet entourant la création de mon prochain roman. Dans ce quatrième opus, j’explore entre autres le rapport très fort qu’entretient Daã, protagoniste du récit, à la terre. Daã est la femme d’un apothicaire. Tandis que celui-ci apprête les plantes afin d’en faire des traitements, Daã s’occupe de la culture et de la récolte des herbes et fleurs médicinales qu’il emploie. Le cycle des saisons, le rapport de la femme à la forêt, les champs, la nature, m’intéressent donc particulièrement.

J’ai l’habitude de dessiner beaucoup lorsque je commence un nouveau projet. Pour ce quatrième roman, je souhaite compléter ma démarche graphique par une exploration photographique où je produirai surtout des autoportraits. Deux raisons expliquent le choix de l’autoportrait comme matière première. D’abord, le facteur d’identification à mes personnages demeure fort et central à ma pratique d’écriture. Ensuite, j’aime utiliser ces autoportraits pour développer mes compétences photographiques et explorer de nouvelles techniques. Comme je ne peux pas toujours solliciter l’aide de mon entourage pour servir de modèle, j’ai découvert que l’autoportrait me permet une souplesse temporelle supplémentaire.

MENU